Un vent de folie dans la déco

Un vent de folie dans la déco

Vous trouvez votre décoration trop sage ? Vous rêvez de rendre votre maison originale et de changer du style moderne et design actuel ?

Alors en route pour une visite pleine d’idées pour le moins insolites !

Chambre à coucher

Pièces à vivre

 

Coin lecture

 

Salle de bain

 

Murs

Portes

Escaliers

 

Lumières

Ces idées ne sont pas assez insolites pour vous ? Alors tournez-vous vers une maison à thème. Mais pour cela vous devrez être prêts à transformer intégralement votre intérieur…

Ferrari
Certains souhaitent la vue sur le lac, d’autres… sur leur voiture ! C’est en tout cas le souhait de ce propriétaire qui a fait construire son garage comme partie intégrante de sa villa et a décidé de remplacer les murs par des vitres pour la voir aussi bien lorsqu’il déjeune que lorsqu’il est dans sa piscine.

 

Mauve
Si parfois choisir une couleur qui plait à toute la famille est chose difficile, il semblerait que ces propriétaires étaient tous du même avis : leur maison est entièrement mauve. Les meubles et le plafond mais également le tapis unique qui part de la chambre pour aller à la salle de bain en passant par la cuisine.

 

Boite à bonbons
Ce studio est haut en couleur puisque sa propriétaire l’a entièrement décoré grâce à des boites à biscuits, à bonbons et d’autres accessoires si rapportant.

 

Hello Kitty
Cette maison est entièrement dédiée au chat japonais grâce à des autocollants et des appliques aux murs dans la cuisine, salle de bain et chambre à coucher, tandis que les linges de lit complètent le thème. Évidemment la couleur dominante est le rose.

 

Mosaïques
Les propriétaires-artistes de cette maison avaient commencé à décorer leur salle de bain avec des mosaïques. Le résultat leur a tellement plu qu’ils ont ensuite passé une vingtaine d’années à décorer l’entier de leur villa en mosaïque, intérieur comme extérieur !

 

 

Alors, pourriez-vous vivre dans l’une d’elle ou préférez-vous retourner à un intérieur plus standard agrémenté (ou non) d’une note insolite ?

 

Delphine Bec

Sources :
https://www.houzz.com
https://www.blog-deco-maison.com
https://www.2tout2rien.fr

Le salon : ce cocon ouvert vers l’extérieur

Le salon : ce cocon ouvert vers l’extérieur

Contrairement à l’idée que l’on s’en fait, aménager et décorer son salon afin qu’il soit pratique et convivial n’est pas toujours facile en raison de sa place centrale dans la maison et de sa multifonctionnalité. En effet, dans ce lieu on lit, on travaille, on mange, on joue, on discute et on se repose…

Si le nombre de ces activités est important, l’une des pistes pour un aménagement idéal est de les lister en pensant aux habitudes de vie de chaque habitant puis, sur un schéma, de les disposer par zone. On y notera ensuite ce qui est nécessaire pour chacune de ces activités telles que les prises ou les sources lumineuses ce qui dirigera le placement des zones dans la pièce. Bien entendu, une zone pourra servir à plusieurs activités. En dernier lieu, on notera pour chaque activité de quel mobilier nous avons besoin en pensant à combien de personnes s’y côtoient et quand. On prévoira par exemple un espace de jeu au sol pour les jeunes enfants, une table au plus près de la cuisine si un repas est pris dans cette pièce et pourquoi pas un meuble à côté pour y ranger la vaisselle.
Afin de rendre son salon plus spacieux et plus pratique et éventuellement de le désencombrer, on tâchera de réduire au maximum les objets ne servant que pour une activité.

Maintenant, nous pouvons commencer l’ameublement du salon. Attention cependant, avant de penser aux meubles imposants, tournons-nous d’abord vers les petits « détails » de la pièce : décrochements, prises, portes, fenêtres, radiateurs, qui mis ensemble peuvent devenir de vraies contraintes dans la disposition du mobilier.

Le canapé
Élément principal et généralement le plus imposant de la pièce, il doit être placé en tout premier. C’est son emplacement qui déterminera le reste de l’aménagement. Il sera positionné contre un mur (idéal pour le gain de place) ou en travers de la pièce, appuyé ou non contre un autre meuble, pour servir de séparation entre deux espaces distincts (salon et salle à manger par exemple). Idéalement on le placera près d’une fenêtre.
Son orientation sera choisie d’après l’entrée de la lumière dans la pièce et du point vers lequel on souhaite porter l’attention (table basse, belle vue, cheminée, espace détente ou télévision).

Pour le positionnement des autres meubles par rapport au canapé :

  • Dans un espace restreint, il fera face à une ou deux assises telles que fauteuils, poufs ou coussins à même le sol. Les autres meubles seront multifonctions (table basse avec rangements, bibliothèque en guise de cloison,…).
  • Pour créer un cocon, l’orientation se dirigera vers un point d’attention comme la cheminée. L’espace entre les différents éléments sera limité au minimum (environ 60 cm).
  • Pour un salon convivial, plusieurs fauteuils voire un deuxième canapé seront positionnés en face du canapé principal pour créer un espace de conversation.

Quelle que soit la disposition choisie on veillera à ne pas oublier l’espace de circulation.

La table basse
Au cœur du salon elle est un élément clé de cette pièce. En effet, alliant pratique et déco, elle peut également faire office de rangement.

La table à manger
On la repère facilement dans le salon en raison de la place qu’elle prend. Cependant, avec le quotidien elle devient souvent très encombrée. Afin de garder un beau décor on y déposera au centre un joli vase, une corbeille de fruits ou quelques bougies.La télévision
Même si elle est devenue un point central dans la plupart des salons, on l’oublie un instant pour se concentrer sur les autres habitudes que l’on a en famille ou entre amis dans cette pièce. C’est seulement une fois après avoir imaginé un schéma pour disposer les autres meubles selon ces habitudes, que l’on y intègrera la télévision de manière intelligente, tout en veillant à ce qu’une bonne distance la sépare du canapé.

Les lumières
En raison de la multifonctionnalité du salon, il convient de multiplier les sources de lumière. Elle doit en effet y être abondante du matin au soir. L’idéal est donc de choisir l’emplacement de son salon au sud, si possible avec de grandes ouvertures.
La lumière principale sera une suspension, un grand lampadaire ou des spots. Des luminaires complémentaires pourront être adaptés à chaque activité : liseuse à côté du canapé, lampadaire près du coin jeux, petite lampe sur la cheminée…

Le tapis
Il peut rehausser la décoration de la pièce en appuyant sur le style donné et préserver l’atmosphère douce, chaleureuse et confortable du salon. Les rideaux permettront de renforcer encore cet effet. Selon la saison, le tapis pourra être de coton coloré ou en laine dans des tons neutres.

Les coussins
Confortables, ils apportent également une touche déco à la pièce. On ne lésine donc pas sur les coussins disposés sur le canapé en multipliant les tailles, couleurs et matières. Ils pourront être changés suivants les saisons (couleurs vives et tissus légers en été, couleurs neutres et tissus doux et molletonnés en hiver).

La décoration
Tout en étant convivial, le salon est également intime. Cet endroit étant à la fois la face visible de notre habitation et le cœur de la maison, la décoration y a une place importante.
Pour qu’il nous ressemble, on liste les couleurs et les matières que l’on aime, les assises dans lesquelles on se sent bien (chez des amis, au café,…) avant de faire notre choix.

Le salon est une pièce de vie. On y apporte donc de la couleur par petites touches en misant sur l’originalité placée à des endroits inattendus pour ne pas se lasser.
Pour les objets déco on choisit en fonction des meubles qui apportent déjà son identité à la pièce. Parfois, un accessoire suffit à apporter du caractère à une pièce.
Les étagères peuvent être un bon compromis entre rangement et déco si on y place certains objets visuels.

On finalise le tout par quelques photos, tableaux ou affiches au mur et, pour s’y sentir bien et apaiser l’ambiance, on y fait entrer la nature avec des plantes et quelques illustrations naturelles.

Delphine Bec

Sources :
www.cotemaison.fr
www.pratique.fr

Quelle déco pour Noël ?

Quelle déco pour Noël ?

Le froid est là, la première neige a fait une timide apparition… pas de doute, Noël approche ! Pour se mettre peu à peu dans l’ambiance et s’apprêter à le fêter comme il se doit, on commence les préparatifs par la décoration.

Le sapin
Naturel, artificiel, vert ou enneigé ? Si aucune de ces options ne vous tente, pourquoi ne pas créer votre sapin original à partir de bois, papiers, tissus et lumières grâce à l’une des nombreuses idées trouvées sur le net ?

Une fois les boules, objets à suspendre, guirlandes et guirlandes lumineuses choisis, on décore par étape pour un ensemble du plus bel effet :

  • structurer la décoration du sapin avec la guirlande lumineuse que l’on installe du haut vers le bas ;
  • disposer les plus grosses boules, brillantes et mates intercalées, en commençant par le bas du sapin qui est la zone la plus importante ;
  • placer les guirlandes non lumineuses, composer autour avec les petites boules et finir par les autres suspensions.

Le haut du sapin doit être décoré légèrement (la traditionnelle étoile suffit par exemple), tandis qu’on n’oubliera pas le pied, en le décorant par exemple avec un plaid, un panier ou des cadeaux décoratifs.

Le sapin étant l’élément clé de cette fête, on prend son temps et on le met en valeur !

La cheminée
Autre élément phare de Noël, la cheminée est souvent le point central des fêtes de fin d’année. Pour la décorer on pourra entre autre y pendre des bottes remplies de petits cadeaux ou de friandises, y mettre une guirlande entremêlée de petites lumières ou y poser des branches de sapin ou des feuillages avec baies saupoudrés de fausse neige.

Pas de cheminée ? Une fausse cheminée ou même une cheminée bricolée peut tout aussi bien faire l’affaire. Sans cela, on choisit la table basse du salon pour la remplacer.

La table
Si votre nappe est unie, vous pouvez lui donner un air de fête en créant un chemin de table avec des paillettes dorées.
Pour la décoration, des bougies chauffe-plat dans des photophores accompagnées d’objets en verre (bocaux, carafes à vin, coupes de champagne, petits bols, etc.) est une base sûre, ces objets permettant de refléter la lumière des bougies et des lampes d’intérieur.

On choisit également des ronds de serviette adaptés en les fabriquant par exemple avec du lierre que l’on aura doré ou pailleté ou en les remplaçant par des chaussettes de Noël.

Choisir un thème pour son Noël
Le sapin, la cheminée et la table seront la base de votre déco de Noël. On veillera donc à leur donner un style et une gamme de couleur identiques. Le petit plus ? Choisir ses papiers cadeaux assortis.
Envie d’un style plus marqué ? N’hésitez pas, les fêtes de fin d’année ne durant que quelques semaines, on ose une décoration spéciale et on se fait plaisir !

Vintage
La base est monochrome, la verdure d’hiver vient s’ajouter sur la rampe d’escalier et le long des fenêtres. Quelques coussins dans l’esprit de Noël sont choisis pour le canapé, et pour le sapin, retour dans les années 70 avec une décoration faite de petits angelots en feutrine et de boules en verre soufflé.

Traditionnel
Basé sur les couleurs de noël, soit rouge et vert, ses accessoires de décoration sont faciles à trouver et à accorder. Le sapin décoré en rouge sera la pièce maitresse. On finalisera par de petites touches de doré pour le côté festif et des figurines en bois. Pour le top du traditionnel, on choisit des bougies parfumées aux senteurs de noël (cannelle, sapin, orange).

Ambiance polaire
La base blanche apportée par les accessoires et le sapin de noël floqué sera réchauffée par du doré ou de l’argenté et une couleur vive (turquoise, fuchsia).

Art déco
De retour depuis plusieurs saisons, on choisit ses lignes géométriques et graphiques pour Noël. En effet, avec ses matières nobles (marbre, laiton, cuivre…) et ses couleurs émeraude, saphir, bordeaux et noir, cette tendance nous fait mettre les petits plats dans les grands !

Glitter
Ce style scintillant est basé sur la lumière. On ne lésine donc pas sur les guirlandes lumineuses, principalement celles avec de minuscules ampoules que l’on pourra mettre un peu partout, les bougies et petits photophores et des lanternes autour de la cheminée. On complète par des paillettes, des effets miroir, des perles, des diamants, des plumes et du satin.

Récup’
Avec quelques idées (ou recherches sur internet), on récupère et on décore : des boîtes de conserve vides décorées avec des rubans de couleur ou des papiers argentés, quelques jouets d’enfant, des boules en tissu,… Pour le sapin on choisit des boules en plastique ou de petits contenants transparents où l’on met des bonbons et des friandises. Sur la table également la décoration peut être gourmande faite en chocolat ou en biscuit. Avec l’ajout dans la pièce à vivre de quelques pièces déco en pain d’épice, votre maison sera à croquer !

Naturel
Et 100% écologique avec une déco en bois, papier et carton. Pour la réchauffer on sort ses plaids, coussins et couvertures en matières organiques dans les tons neutres (gris, beige, blanc). Au mur on accroche des objets en bois tels que suspensions, cadres de photo, guirlandes, lanternes, branches d’arbre et on complète avec du fait-maison à base de bouchons de liège, de branches de sapin, de pommes de pin et de papier.

        

Tendances 2017
Cette année, on mixe les styles inspirés par les tendances de ces dernières années. On retrouvera ainsi :

  • des couleurs sombres. Le noir sera principalement présent sur les boules et les figurines pour le sapin. Le reste de la déco sera dans le violet, le bleu et le rouge sombre relevé par du doré ou de l’argenté et des accessoires lumineux.
  • du bois marié à la couleur blanche
  • le style hygge. Tout droit venu du Danemark et parfaitement adapté à noël avec son ambiance cosy, chaleureuse et douillette. On choisit des couleurs douces et des matières tendres, des plaids, des imitations peaux de bête et beaucoup de bougies. Le tout pour un noël cocooning comme on les aime !

L’extérieur
Après l’intérieur, place à l’extérieur : rebords de fenêtre, rambarde de balcon, jardin, terrasse, porte d’entrée… On décore et on y met des guirlandes lumineuses.

En 2017, la déco extérieure de noël se concentre sur le pas de la porte. C’est pourquoi on misera sur une belle couronne de Noël accrochée à sa porte pour accueillir ses invités. Elle pourra être de style classique avec des boules colorées, scintillante et lumineuse ou faite à la main. Devant la porte illuminée on déposera par exemple des branches de sapin de façon harmonieuse. Et pourquoi ne pas y déplacer une partie de votre déco? Sapin, cadeaux, bûches, le tout réchauffé par une ambiance cosy grâce à des plaids et des bougies qui donneront envie de s’y arrêter.

Delphine Bec

Sources :
http://www.deco.fr/deco-noel/
http://www.cotemaison.fr
http://deco.journaldesfemmes.fr/deco-noel/
https://designmag.fr/deco-noel-2017-tendances.html

Sa maison sous protection

Sa maison sous protection

Un système d’alarme permet de garantir la sécurité et la protection de son habitat contre les risques d’intrusion, prévenir les risques de cambriolage et émettre une alerte en cas de présence anormale. Et cela, même en l’absence des propriétaires.

Les systèmes d’alarme font partie des équipements de sécurité les plus populaires en Europe. Et pour cause, on estime que 95% des cambrioleurs prennent immédiatement la fuite en cas de déclenchement d’une alarme.

De quoi est composé un système d’alarme ?
A la base il y a la centrale d’alarme. Élément principal, elle reçoit et traite les informations envoyées par les accessoires du système, prend la décision nécessaire et déclenche une alarme ou envoie un signal d’alerte si besoin.

La sirène, l’élément dissuasif du système d’alarme. Si ce dernier la déclenche, son simple bruit suffit en général à faire fuir les intrus et alertera en tout cas l’entourage qu’une infraction a lieu.

Le clavier ou la télécommande permet de programmer, activer et désactiver le système. Ils sont de plus en plus remplacés par les smartphones ou les tablettes.

Les détecteurs. Reliés entre eux et à la centrale d’alarme, ils permettent de repérer un danger. De nombreux types existent dont notamment :

  • le détecteur d’ouverture ou d’intrusion (généralement placé près des fenêtres ou des portes, il détecte leur ouverture),
  • le détecteur de mouvement (placé à l’intérieur ou à l’extérieur il prévient les infractions),
  • le détecteur d’inondation (normalement installé dans les salles d’eau),
  • les détecteurs d’incendie, de fumée ou de monoxyde de carbone (pour prévenir les incendies),
  • le détecteur de bris de glace (qui envoie un signal d’alerte en cas de vitre brisée).

Cette diversité permet de personnaliser son système d’alarme selon ce que l’on désire protéger (maison, appartement, local commercial ou professionnel) et selon le degré de sécurité souhaité. Les différents types de système d’alarme
L’alarme traditionnelle fonctionne par des contacteurs permettant de détecter les ouvertures des portes et des fenêtres et des détecteurs de mouvements pour repérer les intrusions. En cas d’alerte, ils préviennent la centrale qui déclenche la sirène. Suivant l’abonnement et l’installation, elle lancera également l’enregistrement des images prises par les caméras de surveillance et avertira le propriétaire, voire alertera une société de télésurveillance qui enverra un agent sur place. Ce système fonctionne soit par le Wi-Fi (système le plus répandu) ou par fils. L’activation ou désactivation de cette alarme se fait soit par télécommande soit par un code. Les réglages sont réalisés par la centrale. Ce genre d’alarme nécessite généralement la souscription d’un abonnement. L’alarme filaire est d’ailleurs généralement proposée par les sociétés de télésurveillance.

L’alarme connectée fonctionne comme l’alarme traditionnelle mais la centrale est reliée à la box Internet de la maison. Les éléments se connectent sans fil et se paramètrent facilement depuis le site internet du fabricant. Tout se fait ensuite via smartphone ou tablette (modifications des paramètres, visionnage des vidéos, alertes,…).

La caméra de vidéosurveillance est la plus accessible en terme de prix et est facile à installer (il suffit de la relier à la box en Wi-Fi). Elle permet aux utilisateurs de voir en direct et à tout moment ce qui est filmé via son smartphone ou un ordinateur connecté. La caméra pourra être fixe ou motorisée. Dans ce dernier cas elle pourra être orientée à distance. Certaines, plus perfectionnées, ont un détecteur de mouvement qui déclenche l’enregistrement des images lorsqu’un individu est détecté. Sa seule présence à l’extérieur du domicile est déjà souvent un outil de dissuasion pour les éventuels cambrioleurs.
Installer un système de vidéosurveillance chez soi peut se faire sans aucune déclaration préalable. Il faut cependant veiller à ne filmer que l’intérieur de sa propriété (que les domiciles voisins et les voies publiques n’apparaissent pas), ne pas divulguer ces images en dehors des personnes autorisées et faire attention à ce qu’elles ne portent pas atteinte à la vie privée des personnes filmées, Enfin il conviendra d’informer de la présence des caméras et de leur finalité toute personne travaillant de manière régulière à son domicile (baby-sitter, femme de ménage, personnel médical,…)

Avec télésurveillance ou sans abonnement ?
En cas de souscription d’un abonnement auprès d’un service de télésurveillance, leur société s’occupera de vous trouver et de vous installer un système d’alarme adéquat pour votre maison et d’en assurer la maintenance. Toutes tentatives d’intrusion seront automatiquement et immédiatement transmises à une centrale de surveillance à distance où, parfois grâce à la vidéosurveillance, sera vérifiée la réalité de l’intrusion. Dans tel cas, vous en serez informé et ils feront intervenir un agent de sécurité ou la police. Avec un contrat plus complet vous avez également le gardiennage pour la sécurité de l’habitation dans les heures qui suivent.

Le prix de l’abonnement de télésurveillance devra par contre être ajouté au coût du matériel. Basé généralement sur un abonnement payable au mois, cette solution vous permettra cependant de ne pas avoir le coût direct du système d’alarme, de bénéficier d’un matériel fiable et d’être en liaison avec une société dédiée à la sécurité et à la protection des domiciles.

Les options
De nombreuses options peuvent être ajoutées aux systèmes d’alarme, à l’acquisition ou par la suite. Comme elles sont parfois intégrées de base dans certains modèles, il convient de passer en revue à l’achat les services inclus et ceux qui requièrent un abonnement complémentaire. En effet, selon les situations certaines d’entre-elles sont non-négligeables.

  • Protection partielle ou option de zonage. Cette fonction permet d’établir des périmètres et des niveaux de sécurité différents, voire de n’activer qu’une seule partie des éléments (comme le rez lorsque vous dormez à l’étage ou les détecteurs du jardin lorsque vous êtes à l’intérieur). Pour avoir cette option, il faut d’abord vérifier que l’on a la possibilité de créer différentes zones dans sa maison.
  • Adapté à la présence des animaux domestiques. Si vous en avez, cette option est presque obligatoire pour éviter toute fausse alerte.
  • Auto-protégé (alerte en cas de défaillance), autonome grâce à une source d’énergie secondaire (comme des piles par exemple) qui permettra de fonctionner même en cas de coupure de courant, avec une deuxième source de transmission (lorsque la connexion est interrompue afin qu’elle passe soit par le réseau fixe ou par le réseau mobile).
  • Pour les caméras, certains modèles sont capables de détecter si leur objectif a été obstrué ou détourné.
  • L’éclairage infrarouge est une option à privilégier pour les caméras car c’est la seule solution pour voir quelqu’un qui se déplace dans le noir.
  • Double fréquence radio sécurisée avec retour d’information pour recevoir une confirmation de la mise en route sur clavier et télécommande.
  • Compatibilité avec les volets roulants et les volets battants motorisés. L’alarme interagit avec eux pour simuler une présence (en faisant bouger les volets à des heures définies en votre absence), pour dissuader les intrus (en fermant les volets si le détecteur de mouvement extérieur détecte une présence dans le jardin), pour faciliter une éventuelle évacuation (en ouvrant les volets en cas de fumée), pour fermer la maison en partant sans rien oublier (en fermant tous les volets depuis le clavier ou la télécommande).
  • Facilitation du quotidien. L’alarme se désactive automatiquement quand vous rentrez et vous rappelle de l’activer quand vous partez.

 

Avant de choisir tel ou tel système d’alarme, il faut prendre en compte certains critères qui dirigeront votre choix puisque tous n’offrent pas les mêmes services.
En premier lieu, il devra correspondre à la configuration de votre logement qui définira le nombre de détecteurs de mouvement et de caméras. On calculera également un contacteur par fenêtre et par porte. En cas de villa individuelle, il sera préférable d’avoir une alarme extérieure avec flash ce qui peut aider les agents de sécurité à se repérer et pourquoi pas des détecteurs pour votre jardin.
La valeur de vos biens et vos besoins dicteront également votre choix.
Si votre maison est déjà connectée, vous vous tournerez automatiquement vers un système incluant la domotique. Les systèmes les plus performants vous permettent, en plus des options déjà citées, de commander les éclairages et votre portail depuis votre smartphone.

Les systèmes d’alarme sont proposés dans les grands magasins pour l’habitat dans lesquels vous recevrez les conseils des vendeurs pour l’achat et l’installation. En vous tournant vers les marques, fabricants ou revendeurs directs, vous bénéficiez de leur expertise et, selon votre demande, de leur déplacement à votre domicile.

Le coût quant à lui diffère beaucoup selon le système et le niveau de sécurité choisi. Dans ce large choix de produits, vous pouvez trouver des modèles peu chers sans option et avec un nombre de détecteurs limité ou au contraire, pour dix fois le prix des modèles de base, des systèmes haut de gamme avec options incluses et un bon nombre de détecteurs.

L’installation
Selon le modèle finalement retenu dans le large choix proposé, l’installation sera plus ou moins aisée.
Pour les alarmes sans fil et les alarmes connectées, vous pourrez installer le système vous-même. Les kits sont généralement bien conçus et les différents éléments le composant peuvent être placés dans les différentes pièces de la maison sans connaissance particulière grâce à la notice ou par contact avec le service client.
Les alarmes avec fils sont dans l’idéal à prévoir lors de la construction de la maison. Sinon, il faudra faire appel à un professionnel ou un installateur d’alarme pour tirer les câbles dans les différentes pièces de la maison afin de relier les détecteurs et autres accessoires du kit à la centrale. Le budget installation doit donc être pris en considération, sans hésiter au préalable à contacter plusieurs spécialistes pour choisir la meilleure offre.
Si vous avez choisi un abonnement auprès d’une société de télésurveillance, elle prendra en charge l’installation de l’alarme. Ce service étant inclus dans l’abonnement.

Delphine Bec

Sources :
www.somfy.fr
www.quechoisir.org/guide-d-achat-alarme-videosurveillance-camera-de-surveillance

Pour nous, les enfants ou les amis… comment bien aménager chaque chambre à coucher ?

Pour nous, les enfants ou les amis… comment bien aménager chaque chambre à coucher ?

La chambre parentale
La chambre parentale est généralement installée dans la plus grande pièce afin de faire de sa taille son atout principal, grâce auquel il sera possible d’y intégrer, selon les envies, un dressing et un petit coin salon. Idéal pour se détendre sans se mettre au lit, on placera pour ce dernier de jolies chaises ou un fauteuil confortable ainsi qu’une petite table afin de pouvoir s’y installer pour un moment lecture accompagné d’un thé.

Côté déco, la chambre à coucher devra être, plus que toute autre pièce, votre espace personnalisé par de petites touches reflétant votre univers. Vous pouvez également l’imaginer de base neutre afin de pouvoir la modifier au gré de vos envies grâce aux accessoires. Par exemple plaids et matières douces pour l’hiver, coussins colorés pour l’été.

Chambre ou suite parentale ?
Le principe d’une suite parentale est simple : un lieu, plusieurs fonctions. Généralement composée de la chambre à coucher, d’une salle de bain et d’un dressing, un coin bureau et une partie salon pourront y être ajoutés pour les grands espaces.
On n’oubliera cependant pas que la chambre est le cœur de la suite. Son confort devra donc être la priorité. Avec des couleurs douces, des coussins confortables et pourquoi pas une moquette ou un grand tapis.

La salle de bain sera généralement attenante même si la tendance est à la laisser entièrement ouverte sur la chambre. Idéal pour un aspect design et un sentiment de grand espace aéré, il faut tout de même penser au quotidien : risque d’humidité, de dérangement sonore et perte d’intimité. Une alternative peut être de garder la salle de bain fermée par rapport à la chambre mais la laisser ouverte avec le dressing.

L’aménagement de l’ensemble pourra être inspiré de celui des chambres d’hôtel regroupant les mêmes fonctions et aux proportions dimensionnelles assez similaires. On l’adaptera ensuite aux habitudes de vie (en cas d’horaires différents dans le couple, il faut penser à celui qui souhaite dormir tandis que le conjoint prend sa douche) et à la place à disposition.
On veillera également à ce que la circulation soit facilitée (en plaçant idéalement le dressing et la salle de bain du même côté pour ne pas faire des allers-retours) et sans encombre, et que les 3 espaces soient délimités. Pour cela, plusieurs possibilités : entièrement fermés, séparés par des paravents ou de petites cloisons n’allant pas jusqu’au plafond ou de petites cloisons en verre, par des stores ou des rideaux ou par les couleurs au sol ou au mur. Dans l’idéal, on opte pour une solution laissant entrer la lumière naturelle dans tous les espaces pour encore plus de confort.

Les chambres d’enfant
Une chambre d’enfant est un espace complexe où doivent se côtoyer plusieurs activités : dormir, jouer et apprendre. Son aménagement devra le prendre en compte afin que ces différents espaces soient correctement distingués les uns des autres.
Dans cette idée, on utilisera à choix : un meuble séparateur comme une petite bibliothèque ou quelques cubes de rangement entre le lit et le bureau, un tapis différent pour chaque partie (pour le coin jeux on pourra choisir un tapis original par exemple et pour le coin nuit un tapis moelleux) ou encore une lumière différente pour chaque espace.

Les meubles seront confortables et pratiques.
Différents lits existent pour les enfants : avec rangement intégré, évolutif pour s’adapter à son évolution, gigogne pour accueillir les copains ou mezzanine permettant de gagner de l’espace au sol. La table de chevet permettra aux enfants d’y placer un réveil, une petite lampe ou une veilleuse et leurs lectures du soir. Le bureau quant à lui dépendra de l’âge de l’enfant. Enfin, une armoire ou une commode sera ajoutée pour ranger les vêtements.
Les autres meubles dépendront de l’espace à disposition mais on pourra notamment retrouver un mini fauteuil ou de petites chaises pour y lire leurs livres et un coffre à jouets pour les petits qui pourra être remplacé par une bibliothèque pour les plus grands.

Côté déco, on ira à l’essentiel, les chambres étant généralement chargées par les jouets.
Les couleurs de base seront douces et pourront être rehaussées de petites notes plus pétillantes. Au mur, on appose de petits cadres avec des photos de lui, sa famille et ses copains ou des stickers, leur avantage étant qu’ils pourront être changés quand l’enfant grandit.
Sur le lit, on ajoutera des coussins originaux ou dans le style de la chambre et, pour la personnaliser d’avantage, on pourra dédier une partie d’un mur à ses dessins ou une petite étagère à ses bricolages.

S’il n’y a pas assez de chambres à disposition ou que l’on souhaite en utiliser une pour un bureau, plusieurs solutions existent pour faire cohabiter deux enfants dans une même chambre.
On veillera cependant toujours à garder à l’esprit la personnalité et l’âge de chacun pour lui offrir son espace personnalisé.
Si les enfants souhaitent être bien séparés, on peut mettre un paravent joliment coloré entre leurs espaces ou un meuble posé au centre de la pièce (bureau, cubes de rangement). On les choisira assez bas afin de laisser place à la communication entre eux. En effet, préserver leur intimité est bien mais il faut penser à garder un espace commun – idéalement en marge des coins nuit et travail – où ils pourront jouer ensemble. Il s’agira d’un tapis, de quelques coussins au sol ou d’une petite table et des chaises.
Les rangements seront soit séparés, soit en un seul meuble que l’on différenciera pour chaque enfant par des couleurs ou des motifs différents.
Côté déco, la difficulté sera de respecter la personnalité de chacun et d’harmoniser le tout. Pour y arriver, on peut choisir les mêmes formes pour les tapis, lampes,… avec des motifs ou des couleurs différents et choisir une couleur unique sur les murs avec des décorations propres à chacun ou chacun sa couleur pour son pan de mur en gardant les mêmes motifs.

La chambre d’ami
Bien qu’occupée ponctuellement, cette pièce mérite que l’on prenne soin de son aménagement afin que nos hôtes s’y sentent bien.
Le secret sera de la créer à leur image tout en y ajoutant ici et là quelques touches de soi. Ainsi, ils s’y sentiront personnellement accueillis contrairement à dans une chambre d’hôtel. Comme à la maison mais chez les autres ! En effet, vos amis viennent chez vous, ils veulent donc se sentir dans votre univers ce qui est possible si vous y conservez votre style. De plus, cette pièce fait partie de la maison, elle doit donc faire partie du tout.

A la base, les couleurs neutres et douces telles que le blanc, gris, beige ou taupe seront privilégiées. Sans risque d’agressivité, elles permettent en plus d’être dans le goût de la majorité.
L’ameublement sera composé uniquement de l’essentiel. Pas besoin de gros meubles; un lit (très confortable), des tables de chevet et de petites lampes ainsi qu’un petit placard ou commode pour y ranger les habits. Si la pièce est petite, un portant avec quelques cintres ou même une table et un fauteuil pour y défaire les valises suffiront.
L’éclairage sera pensé comme dans une autre chambre : une lumière principale au plafond ou dans un coin de la pièce et les lampes de chevet qui créeront une atmosphère cosy.
Le linge de lit de cette pièce est souvent dépareillé car récupéré ici et là. A la place, on opte pour un joli linge de lit que l’on agrémente d’un traversin ou d’un coussin supplémentaire, d’une couverture ou d’un dessus de lit.
Enfin, on pourra y ajouter quelques accessoires pour qu’ils se sentent comme chez eux : chaussons, serviettes,… le tout idéalement assorti à la chambre avec des couleurs complémentaires.
Et si par chance, vous avez une salle de bain attenante à cette chambre, pourquoi ne pas leur créer une suite avec salle de bains ouverte ?

Reste la partie essentielle : faire oublier aux invités que cette pièce est habituellement inoccupée. Pour cela, on crée un espace lecture avec quelques livres sur une bibliothèque ou des magazines en pile au sol ou dans un joli panier. Ainsi, vous pourrez placer ces piles de magazine de déco, voyage, cuisine,… que vous ne regardez plus et qui vous encombrent et vos amis eux seront rapidement mis à l’aise leur donnant sans doute envie d’y passer du temps. Au mur, on dispose quelques souvenirs de vacances, des tableaux ou des photos. Là encore deux avantages : vous créez un style ethnique et vous désencombrez en même temps vos placards en mettant en lumière vos nombreux souvenirs de voyage. Pour parfaire le tout, on ajoute encore à la pièce quelques bougies d’ambiance qui réchaufferont l’atmosphère.

Quelques idées pour aménager cette pièce:

  • Si elle est petite ou si vous souhaitez qu’elle ait d’autres fonctions quand elle est inoccupée, installez un canapé-lit.
  • Pour ne pas y passer un trop gros budget, on met le matelas au sol ou un futon. Complété par un tatami, vous créez ainsi un cadre japonais tandis qu’avec le matelas au sol on peut partir sur un décor zen en plaçant au sol également lampes et éléments décoratifs.
  • Deuxième astuce petit budget, on pense aux palettes de chantier récupérées pour le cadre de lit ou on utilise les meubles qu’on ne voulait plus pour la maison ou à ceux qui ont été remplacés par du neuf. Attention cependant à garder une harmonie d’ensemble…
  • On utilise cette pièce pour y ranger et même y exposer ses collections ou pour y donner la touche de fantaisie qui a dû être mise de côté par l’un des deux conjoints pour la déco de la chambre parentale.
  • Cette chambre étant dédiée aux amis, pourquoi ne pas y exposer leurs photos dans un style de melting-pot souvenir ?
  • On crée une chambre thématique (bord de mer, campagne, montagne,…) en accord avec l’emplacement de sa maison ou selon un thème que l’on aime (retro, scandinave,…)
  • Placée sur la mezzanine avec un canapé-lit et une bibliothèque, cet espace pourra être également utilisé en coin lecture.

Delphine Bec

Sources :
www.cotemaison.fr
www.houzz.fr
www.elle.fr/Deco
www.marieclaire.fr/maison

Au bureau pour la rentrée

Au bureau pour la rentrée

Même sans en avoir besoin pour travailler à domicile, une pièce ou même un petit espace de la maison dédié à un bureau est généralement nécessaire.

Afin de choisir le meilleur emplacement et l’aménagement idéal, il est important de réfléchir en premier lieu à ce que l’on en attend :

  • Selon les besoins de chacun, on définit si le bureau servira à traiter l’administratif de la maison, pour les devoirs des enfants, pour naviguer sur internet ou pour un aspect plus professionnel. Selon ses futures fonctions, on prévoit les prises nécessaires (électriques, téléphoniques) et le mobilier adéquat (meuble pour ordinateur, armoire de rangement pour les papiers et documents) en quantité nécessaire.
  • Selon le nombre de personnes qui l’utiliseront, en même temps ou en décalé, les meubles seront choisis en conséquence. Enfant ou adulte, la taille et le style du mobilier leur sera également adapté.

Reste la question du lieu. Lorsque aucune pièce n’y est dédiée, on se créera un coin bureau selon la place disponible et la configuration de la maison. On prendra également en compte ses besoins et souhaits, notamment en termes de tranquillité ou au contraire d’envie d’être dans un lieu de passage.

Vous avez l’impression de ne pas avoir LA place ? Et pourtant… plein d’endroits insoupçonnables peuvent faire l’affaire !

Sous l’escalier
Régulièrement, cette place est laissée à l’abandon et devient vite sujette au désordre. Pourtant, il s’agit d’une jolie surface offrant la possibilité d’y aménager un coin bureau. L’escalier étant à l’écart des autres pièces, cet endroit permet d’être isolé presque comme dans une pièce à part. Pour utiliser cet espace au mieux, la partie plus basse pourra accueillir des meubles de rangement bas tandis que de mini-étagères ou de petits cadres déco pourront être apposés au mur.

Dans l’entrée
Dans une grande entrée, un côté peut servir pour le bureau. Il serait préférable de choisir alors un meuble en hauteur qui prendrait peu de place au sol avec idéalement un siège qui pourrait se ranger parfaitement sous le bureau. Ainsi l’entrée n’en serait pas encombrée.

Dans un angle
Souvent vides par manque d’inspiration ou de possibilité pour les meubler, l’un des angles d’une pièce peut être mis en avant en y installant un bureau. Il existe d’ailleurs de nombreux modèles prévus spécialement pour les angles. Pour casser le style strict qu’impose immédiatement un coin comme celui-ci, le mur pourra être meublé de petites étagères décalées les unes des autres.

Dans un placard
Et si l’on désencombrait l’un de ces grands placards coulissants pour y créer son bureau ? On pourra ensuite y ajouter une plaque aimantée contre le mur du fond, une petite étagère sur le côté,… à définir selon la place à disposition.
Les avantages de cet emplacement sont nombreux : votre bureau n’empiétera pas sur vos pièces à vivre, si vous avez plusieurs placards vous pourrez choisir la pièce que vous préférez pour l’installer (salon, chambre, couloir,…) et pour ceux qui n’aiment pas ranger, bonne nouvelle : une fois terminé, la porte fermée le cachera aux yeux de tous !

Dans une niche
Parfois vue comme une place perdue, avoir une niche dans sa maison peut être un avantage, notamment si elle est transformée en coin bureau. Le meuble pour travailler pourra être simplement créé par des tablettes aux dimensions de l’espace tandis que des rangements en hauteur seront placés pour tous les documents et autres affaires de bureau. Le petit plus ? Y mettre des voilages. Ainsi, lorsque vous le souhaiterez, cet espace studieux pourra entièrement disparaître de la pièce.

Dans un dressing
Entre deux colonnes de dressing : un bureau. Originale, l’idée a ses avantages : cette pièce sans passage permet d’y travailler calmement et, si elle dispose d’une fenêtre, ce sera l’une des seules solutions permettant d’avoir la lumière naturelle directe. Pour le rangement, on pourra utiliser l’une des armoires à proximité tandis que pour la décoration on veillera à ce qu’elle soit jolie et en harmonie avec le style de la pièce. Cependant, il faudra tout d’abord négocier avec la fashionista qui sommeille en vous ou partage votre intérieur avant de sacrifier une partie de cette précieuse pièce !

Sur un pan de mur
Si votre appartement est petit ou que vous ne souhaitez utiliser que très occasionnellement votre bureau, vous pouvez installer dans la pièce que vous souhaitez (chambre, salon, entrée,…) soit une mini tablette pliable au mur, un petit secrétaire accolé au mur ou une petite étagère suspendue avec une tablette plus grande pour le coin travail. Ainsi vous aurez un bureau mini mais avec tout le nécessaire : étagères et déco. Et si des espaces rangements sont disponibles à proximité, l’un d’eux pourra être utilisé pour y ranger ses documents administratifs. Dans une pièce de passage ou une pièce à vivre, on privilégiera un meuble fermé pour éviter les indiscrétions par rapport à ces papiers. En complément, un panneau aimanté au-dessus du plan de travail et un siège pliant. Pour réussir au mieux l’intégration, on veillera à ce que cet espace respecte les couleurs de la pièce.

Dans une grande pièce à vivre
A contrario de l’exemple précédent vous travaillez à la maison ou n’arrivez pas à déconnecter de vos dossiers une fois rentrés ? Alors organisez-vous un grand bureau avec beaucoup de rangements. Sans oublier tout de même un peu de déco. Ainsi, si votre pièce à vivre est grande, votre bureau pourra tout à fait y trouver sa place. Le pan de mur au-dessus ou à côté du meuble pourra être utilisé pour les rangements ; tableau aimanté, range-revue mural, pense-bête,…
Bureau professionnel ou non, lorsque l’on travaille régulièrement à la maison dans la pièce à vivre, mieux vaut réfléchir à un moyen de séparer son coin travail du reste de la pièce pour permettre une meilleure concentration. Pour cela des solutions simples existent comme un meuble de rangement assez haut ou une légère cloison (paravent, tissu, lames verticales orientables,…) qui couperont la vue sur la télé ou sur la table à manger.

1 pièce, 2 bureaux, 3 adaptations…
Vous avez une pièce dédiée uniquement au bureau, c’est parfait. Sauf que vous êtes deux à travailler régulièrement à la maison ! Mieux vaut donc organiser et meubler ce lieu en conséquence afin de pouvoir y travailler en paix :

  • placer les deux bureaux de manière perpendiculaire plutôt que face à face ou côte à côte pour éviter de se déranger ;
  • tout doubler : lampes, rangements, accessoires, que chacun ait ses propres affaires sans aller chercher dans celles de l’autre ;
  • installer une petite étagère sur le côté commun comme séparation.

 

La décoration et l’aménagement
Comme on l’a vu, chaque lieu et type d’utilisation aura sa propre décoration et son propre besoin en aménagement. Cependant, de manière générale, les bureaux ne sont désormais plus sombres mais bien décorés pour y donner envie d’y retourner et agencés de façon confortable pour s’y sentir bien. Le tout est d’allier décoration en fonctionnalité : la décoration sera en accord avec les alentours sans pour autant déconcentrer. Ainsi, plus l’utilisation du bureau sera « non-sérieuse » plus les meubles pourront être originaux, plus il sera professionnel plus le mobilier devra être fonctionnel. Dans tous les cas le confort sera privilégié : chaise à roulette avec assise pour les mains, meuble à tiroir, lampe alliant optimisation et confort. Esthétiquement, les étagères fermées offriront une apparence plus rangée.

La rentrée
Après avoir abandonné son bureau pour l’été, il est temps de le retrouver et de le remettre à jour. La rentrée, c’est aussi l’occasion de le ranger et de le (ré-)organiser.

On se prépare avec les bons accessoires afin que lors du tri des documents et des affaires on puisse directement les ranger au bon emplacement : un pot pour les stylos et crayons, une bannette ou un porte-lettre pour les documents à trier et à payer, des boîtes ou des range-dossiers pour les documents à garder et, pour toutes ces petites choses (trombones, post-it,…) qui finissent souvent par trainer sur le bureau, on prévoit de petites boîtes ou un organisateur à compartiments.

On optimise la place. Par exemple les cloisons du bureau peuvent aussi servir pour suspendre des rangements muraux.

Une fois rangé, on essaie de le garder ainsi… au moins jusqu’aux vacances d’automne ! L’une des clés pour cela est de traiter le courrier dès réception et de le classer ou le jeter. Ce sont en effet ces papiers qui créent le plus de désordre.

Mais quand on parle de rentrée, on pense surtout à la rentrée scolaire. Les enfants aussi ont droit à leur coin bureau. Pour les aider à se concentrer sur leurs devoirs, on choisit un modèle adapté à leur âge ; de style pupitre pour les plus petits et un bureau offrant une belle hauteur et de nombreux rangements ou tiroirs pour les ados. Des bureaux évolutifs vous permettront quant à eux de les garder plusieurs années. Tandis que pour allier déco et travail on misera sur un bureau retro ou au design original.  Quel que soit le choix, comme pour les bureaux adultes, ils devront être aussi fonctionnels que déco.

Delphine Bec

Sources :
http://www.cotemaison.fr
http://www.elle.fr/Deco
http://deco.journaldesfemmes.com